Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirit Track - Le métro londonien C-Stock à Spirit-Track

21 Janvier 2017 , Rédigé par Link92 Publié dans #Spirit-Track, #Vidéos, #C-Stock

Je n'ai pas publié depuis un bon moment car mon actualité ferroviaire de ces derniers temps se résume principalement à mon travail qui ne m'a laissé que peu de temps libre.

Néanmoins, comme prévu, il y a une nouvelle venue sur Spirit-Track. En effet, la fameuse rame de métro C-Stock de Dan Flöyd a finalement traversé la Manche pour venir rejoindre son nouveau propriétaire. Elle a ainsi pu commencer ses essais sur son nouveau réseau. Je ne reviens pas sur les aspects techniques de la rame qui ont été développés dans le post précédent. Je vous livre donc les résultats de ces premiers tests ainsi que les évolutions prévues.

En tout premier, j'ai effectué quelques tours juste avec la motrice pour voir s'il n'y avait pas d'incompatibilités entre la rame et le réseau (gabarit, rayons de courbure, dénivelé, etc.). Puis j'ai effectués ces mêmes tests en rajoutant une remorque puis les 2. J'ai vérifié toutes les fonctions de la rame et fais des tests de traction et de freinage (électrique et pneumatique). 

Avec les 2 remorques, en raison des fortes rampes, la motrice n'a pas suffisamment d'adhérence pour atteindre le haut de la montée et j'ai du repartir en arrière. Il ne s'agit pas d'un problème de puissance mais vraiment de rapport poids/puissance de la motrice car la réduction des moteurs est importante et le couple disponible est donc très important. La solution retenue se décompose en plusieurs parties.

1> Je vais lester un peu la motrice mais la masse sur rail en ordre de marche est déjà très élevée (env. 100kg pour la motrice plus 3 batteries soit 60kgs et le conducteur 70kgs ; on est déjà à plus de 200kgs) donc la marge de manoeuvre est faible (50-100kgs grand max).

2> Je vais surement motoriser la remorque de queue pour obtenir une configuration plus proche des vrais métros (M-B-M). La solution la plus simple consiste à équiper les essieux de cette remorque de moteurs suspendus à entrainement direct par pignons, comme sur la 1ère motrice. Ils seront pilotés par le contrôleur de la motrice de tête. A noter que cette motrice aura par conséquent un freinage combiné électrique et pneumatique. Cette solution devrait solutionner entièrement mon problème de motricité et me permettre de transporter de nombreux passager sur mon réseau malgré les dénivelés important. (la puissance installée sera de 2kW environ).

Je vais aussi revoir en partie le câblage électrique afin de le fiabiliser.

J'ai déjà remplacer les cosses de connection aux batteries et ajouté un fusible de protection des auxiliaires (éclairage et relais ; seul le compresseur était protégé). Je peux désormais utiliser mes batteries de 130Ah (la puissance est doublée par rapport à celle d'origine) pour le circuit de traction ce qui m'offre actuellement environ 2 jours d'utilisation suivant l'utilisation, la charge et le profil du réseau.

Je vais également ajouter des fusibles indépendants pour chaque moteur et créer 2 lignes trains : la 1ère pour les moteurs qui équiperont la motrice de queue et la 2nde pour les batteries qui seront ajoutées dans cette future motrice (et qui serviront également de lest). Cela me permettra de conserver la même autonomie malgré l'ajout des moteurs.

Je dois aussi faire des modifications sur le pupitre de conduite qui comporte quelques défauts : 

* La clef de mise en service a un jeu trop faible sur la position service ce qui, avec les mouvements de la rame en roulant, à tendance à éteindre le contrôleur (et c'est assez gênant quand on roule lol).

* L'inverseur doit être re-réglé mais il fonctionne.

* L'indicateur de charge batterie pour la traction semble avoir un défaut interne. J'envisage de le remplacer par un voltmètre.

* Je compte ajouter un compteur de vitesse.

Pour finir, je dois aussi fiabiliser la fixation des éléments décoratifs qui ont tendance à se décrocher (fixation à la Loctite) lors des déplacements (ce qui explique l'absence des barres à frotteurs).

Dans un futur plus lointain, je pense équiper la motrice actuelle du freinage pneumatique et peut-être les 2 motrices de frotteurs pour mon futur 3ème rail (mais pour tout ça, rien n'est décidé).

Rien de bien méchant en tout cas, et après les 2 journées de tests que j'ai effectué, je dois reconnaître que cette rame est vraiment une pure merveille à conduire. Elle passe partout sur mon réseau, malgré les fortes déclivités et l'état catastrophique de la voir par endroit (contre dévers, gauches importants, végétation sur le rail, etc.).

Quand aux circulations de nuit, on se prend à la laisser rouler toute seule juste pour profiter du spectacle qu'offre ses voitures éclairées!!!!

Je vous mets des photos que j'ai prisent lors de ces 2 journées.

Je vous mets également des vidéos tournées pendant la 2ème journée d'essais (matin et après-midi). A noter que vous pourrez voir la circulation de la rame sur la boule extérieure qui n'est généralement pas utilisée depuis la création du réseau (pour des questions de sécurité).

1ère journée : la rame complète, à la fin des essais.
1ère journée : la rame complète, à la fin des essais.
1ère journée : la rame complète, à la fin des essais.
1ère journée : la rame complète, à la fin des essais.

1ère journée : la rame complète, à la fin des essais.

2ème journée : la rame en configuration d'essais et les modifications apportées
2ème journée : la rame en configuration d'essais et les modifications apportées
2ème journée : la rame en configuration d'essais et les modifications apportées

2ème journée : la rame en configuration d'essais et les modifications apportées

Partager cet article

Commenter cet article