Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirit Track - Essais de la Planet 2, du WSGI (30) et de la signalisation Lumineuse (34)

12 Septembre 2013 , Rédigé par Link92 Publié dans #Maxitrak, #Planet 2, #Shunter 060, #Signalisation, #Essais, #Création du réseau, #AME, #Problèmes, #Vidéos, #Spirit-Track

Ce matin j'ai pu faire une nouvelle campagne d'essais assez longue pour tester les modifs de ma Planet 2, mon WSGI et la signalisation lumineuse.

Je commence par ce qui fonctionne le mieux : la signalisation lumineuse. Là je suis vraiment content de ce que j'ai fait!!! Presque tout fonctionne comme prévu. J'ai juste quelques soucis sur le C1 et le C6 :

* J'ai inversé le câblage de l’œilleton et de l'ID 2 sur ces 2 signaux. Je vais inverser tout ça sur le pupitre c'est le plus simple lol.

* L'avertissement ne s'allume pas sur le C1. La j'ai encore du me louper sur le câblage d'une des prises (à priori sur l'araignée, car j'avais testé le signal seul) lol.

* J'ai le feu rouge supérieur du C1 qui "clignote" lors de la présentation du carré (en fait le feu est toujours allumé, mais parfois faiblement...). Là, je ne sais pas trop ce que je vais faire, car je pense que c'est un souci de commutation d'une diode.Je vais essayer d'en trouver une plus sensible...

Ensuite le test de ma Planet 2. Là, c'est mitigé... Je peux enfin faire un tour complet de la BP, mais ça reste laborieux... En effet, le poids n'est toujours pas suffisant et elle patine encore pas mal. Ça va devenir compliqué à résoudre, car la place disponible se fait rare. J'ai ajouté 15kg d'acier sur le châssis. Il ne reste plus de place, sauf dans le compartiment moteur. Je vais voir ce qu'il est possible de faire... En plus, le wagon commence vraiment à me saouler!!! Il est inconfortable, car très mal conçu (la "suspension" est vraiment une horreur : elle provoque une oscillation importante au moindre mouvement du conducteur ou de la voie!!!). Je pense que je vais finir par le retirer ou ne m'en servir que comme porte-batteries... À moins que je n'adapte un wagon du WSGI pour y loger les batteries... Bref, je ne sais pas si je vais m'en sortir avec ce train...

Pour finir les essais du WSGI. L'indicateur de vitesse fonctionne enfin et la partie freinage de l’ampèremètre aussi. J'ai toujours des soucis avec le frein à main. Malgré le fait d'avoir fait de nombreuses descentes par gravité avec la voiture, le frein bloque toujours. Il faudrait que je puisse le tracter sur de grandes distances plates, mais forcément je n'ai pas ça à dispo lol. Pour le Shunter et le wagon, je prends vraiment plaisir à rouler avec même si ce matin les déraillements ont été nombreux. En effet, je n'ai toujours pas d’attelage conforme (la hauteur entre les 2 couplages varie suivant la charge de la loco, du wagon et des dénivelés importants. En outre, les courbes, parfois serrées, associées à une barre d'attelage trop courte n'arrangent rien.) ce qui provoque, pêle-mêle :

* Surélévation du bogie avant du wagon donc plus de maintien par le boudin des essieux,

* Blocage de la barre d'attelage en butée donc ripage du wagon hors de la voie,

* Enchevêtrement des tampons donc blocage de l'articulation,

* Et surement d'autres phénomènes que je n'ai pas vus...

Par contre pas de soucis lorsque le wagon est en charge "importante" et pour le shunter, il est "soudé" au rail lol.

Dernier souci, et non des moindres, j'ai le fusible principal du Shunter qui à fondu en pleine rampe (visible sur la vidéo). J'ai vérifié la température du contrôleur et des moteurs et il n'y avait aucun souci. Je pense qu'il n'est pas adapté à la motorisation et je vais voir ça avec Peter. Pour faire simple, il faut des fusibles spéciaux pour les moteurs et là, il s'agit d'un fusible 40A de voiture. Les moteurs supportent une intensité continue de 36A env. Cette valeur correspond au courant qu'ils peuvent supporter en permanence. Mais au démarrage, en freinage et lors des phases transitoires, cette valeur est multipliée par 2 à 5 (valeur générale qui dépend des moteurs). Dans mon cas, les phases transitoires sont très nombreuses (mon cas est très particulier en raison du profil rarissime du réseau : une grande montée, un petit plat, une grande descente et la gare). Les fusibles aM (accompagnement moteur) sont prévus pour supporter ces surintensités ponctuelles, pas les fusibles classiques (délai de fusion en fonction de la surintensité et du temps). Le contrôleur électronique, un 4QD VTX-75 autorise 75A en pic (env. 1mn dépend de la température) et 40A en continu. Les protections installées sont 1 DJ 50A et un fusible 40A sur l'alimentation +24V (le DJ 50A ne sert à rien du coup). Il aurait fallu installer 1 DJ 75A pour la protection du contrôleur sur l’alimentation +24v et un DJ aM 40A pour la protection des moteurs sur la sortie moteurs du contrôleur (et encore je ne suis pas sur de son utilité, le contrôleur est équipé d'un contrôle thermique). Ça n'est pas bien méchant, mais ça a mis fin à la campagne d'essais lol. Pas de fusible, pas de train...

Au vu de tous ces essais, une certaine lassitude s'installe, car je n'ai pas une campagne d'essais qui se passe bien (bizarrement quand il y a du monde, là, tout va bien?!?) et une conclusion assez cinglante me vient régulièrement à l'esprit... On n'est jamais mieux servi que par soi même : quand on fabrique son matériel, c'est BEAUCOUP moins cher, on fait attention à tout, il est adapté aux contraintes et "facilement" modifiable (forcément, on le connait par cœur lol), on a le souci du détail, il correspond à nos envies, etc. Seul inconvénient, ça prend du temps ;-).

Dans mon cas, le matériel adapté doit être lourd (pour l’adhérence, le "ride-in" doit être parfait), très puissant (pour les rampes et pentes) et compatible avec des courbes assez serrées (les bogies sont idéals). C'est donc ma base pour la Z800 (on sera dedans, puissance mini 2 à 4kW sous 48V et elle est sur bogies) qui, je l'espère, devrait enfin me permettre de profiter de Spirit-Track.............quand elle sera opérationnelle!!!!

Les 6 signaux lumineux présentent l'indication carré (notez les reprises de voies effectuées en gare)
Les 6 signaux lumineux présentent l'indication carré (notez les reprises de voies effectuées en gare)
Les 6 signaux lumineux présentent l'indication carré (notez les reprises de voies effectuées en gare)

Les 6 signaux lumineux présentent l'indication carré (notez les reprises de voies effectuées en gare)

Partager cet article

Commenter cet article

Nicolas S. 20/09/2013 15:04

Le feu rouge qui clignote--> c'est un "rouge cli" ;-)

Je pense que ca doit être une chute de tension, la distance entre la source d’énergie et ton feu est peut être trop grande!

Link92 25/09/2013 11:42

Si c'est le feu rouge supérieur du carré C1, il s'agit d'un problème de commutation sur une diode. Il faut que je la remplace (j'avoue que j'ai utilisé ce que j'avais en stock sans vérifier ses caractéristiques lol).
Pour la longueur des câbles, ça ne pose pas de soucis vu les très faibles courants (env. 100mA/signal) et la section utilisée (je pourrais monter à 2A sur 25m sans pertes). En outre, si c'était une perte de tension due à la longueur des cables, cela affecterait touts les feux du signal ;-).
Quant au rouge cli, ça n'existe pas en BM donc ce n'est vraiment pas volontaire ;-) (et puis un vrai rougle cli a un clignotement régulier ce qui n'est pas mon cas lol).
En fait quand on regarde bien, il ne clignote pas... Il s'agit juste d'une baisse de luminosité mais le feu est toujours allumé...