Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirit Track - Le rayon de courbure minimum (7)

2 Février 2013 , Rédigé par Link92 Publié dans #Spirit-Track, #Création du réseau, #Pose de la voie

Abordons maintenant la contrainte du rayon minimum de courbure... Dans mon esprit, un train de jardin passait partout et, pour un particulier, ce n'était donc pas vraiment un problème. Eh bien voilà typiquement le genre d'idées préconçues totalement fausses !!!!! Comme j'allais le découvrir, l'intégralité du design de mon réseau serait dépendante de cette contrainte !

Le rayon de courbure minimum dépend aussi de plusieurs facteurs. Les principaux sont l'empâtement des essieux (l'écartement entre chaque essieu, le point le plus important), le gabarit des véhicules (la taille) et la vitesse souhaitée.

Le gabarit, pour une association ou un réseau public, n'est généralement pas déterminant car l'espace ne manque pas. Pour les particuliers, il peut avoir une incidence si l'espace disponible pour le réseau est limité, plus encore si le circuit est prévu en double voie (il faut prévoir l'insertion en courbe des véhicules afin qu'ils ne se "touchent" pas).

La vitesse n'a que peu d'incidence (en fait quasi nulle) car elle est relativement faible pour les trains de jardins (15-20km/h grand max). De plus, sur les réseaux d'association, elle est souvent limitée. Le seul cas où elle peut avoir une incidence, c'est sur les courbes de très faible rayon, généralement sur les réseaux de particuliers, car dans ce cas, une vitesse excessive peut provoquer le versement du train en raison d'une force centrifuge trop élevée par rapport au centre de gravité relativement haut (je ne sais pas si je suis très clair lol).

L'empâtement des essieux est LE SEUL facteur qu'il faut absolument prendre en compte avant la réalisation de son circuit car il y a des valeurs de courbure minimum dont on ne peut s'affranchir. En outre, plus l'écartement augmente, plus le rayon de courbure minimum est grand... Et ça, je dois l'avouer, je ne l'avais pas prévu, mais alors pas du tout !!!

En fait cela va déterminer 2 points très important et interdépendant : le type de matériel à même de circuler sur le réseau et, suivant la place disponible, la forme générale du circuit. Et ce qui est particulièrement compliqué à gérer c'est justement l'imbrication profonde de ces 2 points... Il suffit de modifier un rayon de courbure pour qu'un certain type de matériel ne puisse plus circuler. Ou, sous un autre angle, le matériel que l'on a choisi nécessite un rayon de courbure minimum qui n'est pas compatible avec le plan prévu et l'espace disponible. Un vrai casse-tête, croyez-moi sur parole lol.

Dans tous les cas, et pour un particulier, il faut bien avoir conscience qu'il y aura des choix à faire et, indubitablement des sacrifices sur les évolutions possibles. En effet, à moins de posséder plusieurs hectares de terrain et donc ne pas vraiment avoir de limite de place, le particulier devra faire tenir son réseau dans les limites de son terrain. De là, il en déduira les courbes minimum (en privilégiant toujours la valeur maximale possible, quitte à réduire ses prétentions. Tout est une question de compromis) et enfin le matériel susceptible d'y circuler. Et ça j'allais en faire l’amère expérience... Du coup, j'ai éliminé tous les écartements supérieurs au 7 1/4". Je pense, mais ça n'engage que moi, que de toute façon les contraintes (poids, taille, etc.) deviennent trop importantes pour un particulier au delà de cet écartement (disons que la limite est au 10 1/4")

Au final, mes recherches m'ont amené à trouver, comme valeurs communément admises, suivant les écartements et le nombre d'essieux, les rayons minimum suivant (je vous mets les mesures en pieds et en mètres) :

En écartement 5" soit 12.7cm, rayon mini de 8' soit 2.44m pour 2 essieux ou 2 bogies

En écartement 7 1/4" soit 18.4cm, rayon mini 10' soit 3.05m pour 2 essieux ou 2 bogies

C'est valeur sont le minimum réalisable mais TRES FORTEMENT déconseillées. Les valeurs à retenir comme minimales, pour un particulier, sont :

En écartement 5" soit 12.7cm, rayon mini de 10' soit 2.44m pour 2-3 essieux ou 2 bogies

En écartement 7 1/4" soit 18.4cm, rayon mini de 20' soit 4.88m pour 2-3 essieux ou 2 bogies

Alors là on prend tout de suite conscience de l'impact que cela peut avoir sur la réalisation d'un réseau car ce sont les valeurs MINIMALES des rayons de courbures!!!! Plus le nombre d'essieux est important sur la loco ou les véhicules, plus ce rayon minimum augmente. A noter que cette contrainte est moins présente sur les locos ou véhicules à bogies mais à prendre quand même en considération, surtout pour les bogies à 3 ou 4 essieux.

A titre indicatif je vous mets les valeurs retenues sur les réseaux associatifs américains pour les rayons de courbure minimaux généralement admis (strict minimum) en 4 3/4" et 7 1/2" :

Rayon mini de 45' soit 13.72m pour les garages

Rayon mini de 60' soit 18.29m pour les boucles principales souvent portés à 80' soit 24,38m par sécurité.

Partager cet article

Commenter cet article