Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirit Track - Les travaux #4 - La pose du ballast en sous-couche (22)

8 Février 2013 , Rédigé par Link92 Publié dans #Spirit-Track, #Création du réseau, #Pose de la voie, #Travaux

On arrive à la dernière étape avant la pose de la voie. On est forcément pressé de terminer et puis, les travaux, ça va un temps lol. Pourtant, cette partie est d'une importance capitale car la voie repose dessus. Je passe rapidement sur l'utilité du ballast qui est généralement bien comprise. Il sert à maintenir la voie en place lors du passage du train (mouvement verticaux, dû au poids, et longitudinaux, dû à la force centrifuge) mais il assure également le confort en absorbant les "chocs" éventuels du roulage (éclisses, cœur d'aiguille, déformations du rail, etc.).

Bien entendu, il n'est pas question, ici, d'utiliser du ballast à l'échelle. Il serait trop petit et ça serait trop compliquer à gérer. Nous allons donc utiliser un matériau équivalent. Il y a plusieurs options possible mais il y a un point important à respecter : il ne faut SURTOUT pas utiliser un gravier de type rond. En effet, cette forme ne permet pas d'obtenir un bon maintien car les graviers glissent les uns par rapport aux autres. Ce point étant entendu, voyons comment nous allons procéder.

Le choix du ballast est relativement vaste. Libre à vous d'en choisir la couleur et la taille. Concernant ce dernier aspect, il faut tout de même faire attention à ne pas le choisir trop grand car il doit pouvoir bouger lors de la mise en place de la voie et permettre un bon maintien. Disons que la bonne fourchette de taille est comprise entre 0 et 4cm. Vous pouvez également varier les tailles pour les 2 parties suivantes.

La pose du ballast s'effectue donc en 2 parties. La première va consister à créer un support très rigide et indéformable. La seconde, qui reposera sur la première, sera constituée d'une couche "aérée" de ballast, du moins dans un premier temps, afin de permettre le bon positionnement de la voie (la mise à niveau).

Je me lance donc dans la création de la sous couche de gravier (la 1ère partie). J'ai choisi un gravier en calcaire blanc et en 0/20 (c'est à dire que sa taille va de 0 à 20mm). Il est facilement compactable, devient très rigide et solide une fois tassé. Aller, c'est parti pour de nombreux aller-retour avec la brouette, le concassage étant réalisé par mon propre poids en sautant sur les parties nouvellement recouvertes. Je dois avouer que c'est très amateur mais diablement efficace à une exception près, ça n'est pas vraiment de niveau. Tant pis, je rattraperai ça à la 2ème étape lol. Bien sûr, ceux qui n'ont ni le temps, ni les contraintes budgétaires, peuvent opter pour une application mécanisée (tracteur avec remorque pour la dépose et rouleau compresseur ou bumper pour le compactage).

Pour la seconde partie, il y a 2 options possibles. Soit vous ballastez de suite sur la première couche et posez la voie ensuite. Soit vous posez la voie sur la 1ère couche et vous ballastez ensuite. Dans les 2 cas il faudra bouger les traverses et le ballast pour les lier car, ni les bourreuses, ni les battes à bourrer n'existent pour ces petits trains (et je dois avouer que c'est bien dommage...). La seconde option permet néanmoins l'utilisation de ballastière (oui, oui, ça existe réellement en 7 1/4" lol) ce qui peut s'avérer très confortable pour ceux qui en auraient la possibilité. Pour ma part, j'ai opté pour la seconde solution afin d'être sûr d'avoir la voie bien à niveau.

Le début de pose du ballast - La sous couche

Le début de pose du ballast - La sous couche

Le ballastage - Notez les outils au fond lol

Le ballastage - Notez les outils au fond lol

La première partie terminée. La sous couche de ballast est concassée.

La première partie terminée. La sous couche de ballast est concassée.

Partager cet article

Commenter cet article