Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spirit Track - Le montage #1 - La voie (24)

8 Février 2013 , Rédigé par Link92 Publié dans #Spirit-Track, #Pose de la voie, #Création du réseau, #Construction

Pour la voie, il y a 2 parties différentes à monter : les coupons de rails et les aiguillages. Bien entendu, le montage des coupons de rail, en plus grand nombre, m'a pris le plus de temps mais le montage des aiguillages s'est avéré des plus complexes à réaliser...

Les coupons de voies sont constitués d'une paire de rails droits ou courbes, de 18 traverses et de 36 semelles. Je commence donc par assembler les semelles sur les traverses. Il ne reste plus qu'à glisser les rails dedans. La méthode la plus rapide que j'ai trouvé pour le faire c'est de rentrer le 1er rail, puis le second et enfin de faire glisser la traverse. En effet, ce sont ces dernières qui permettent de créer l'écartement en 7 1/4". Je glisse la première jusqu'au milieu du coupon, puis j'en enfile une 2nde du même côté et une 3ème de l'autre côté. Cela permet d'obtenir le bon écartement sur toute la longueur et facilite le montage des traverses restantes. Pour l'espacement des traverses, je me suis créé un gabarit avec un emplacement de traverse tous les 14cms. Petite astuce pour enfiler le rail : prévoyez un tournevis pour écarter les bords de la semelle et un maillet pour enfiler la traverse. A noter que le montage des courbes est plus difficile que le rail droit car il faut faire attention à ce que les traverses soient bien perpendiculaires au rail (pas de travers donc) car, sinon, vous modifiez très légèrement l'écartement et le rayon de courbure. Faites aussi bien attention à ne pas mélanger 2 rails de courbure différente car vous vous retrouveriez avec un rayon de courbure compris entre ceux des 2 rails. Somme toute, ce n'est pas bien compliqué mais alors, qu'est-ce que ça prend comme temps!!!!! lol. Heureusement, j'ai bénéficié d'un peu d'aide autours de Noël grâce à mon filleul et, surtout, à son papa :-D. Une fois les coupons assemblés, il ne reste plus qu'à les poser sur la plateforme et à les relier avec les éclisses

La création des aiguillages s'est avérée beaucoup plus difficile et, comble de malchance, il me manquait une partie de la notice de montage. Alors, même si j'en visualise bien la constitution, ça n'a quand même pas été une partie de plaisir; surtout pour le premier... Ils sont donc constitués de : 1 rail extérieur droit, 1 rail extérieur courbe, 1 aiguille droite et 1 aiguille courbe, 1 cœur d'aiguille, 1 "mini rail" droit et 1 "mini rail" courbe pour compléter les aiguilles et les rails extérieurs, un nombre variable de traverses suivant le rayon de courbure (donc la longueur de l'aiguillage), les vis de fixation aux traverses, les platines de glissement des aiguilles et le levier de commande. Comme vous le voyez, le nombre de pièces relativement important implique un montage complexe. Par ailleurs, les traverses ne sont pas les mêmes que pour le rail (pas de semelles pour le rail car on ne pourrait pas l'enfiler dedans) et il faut créer l'écartement soit même. J'ai, par conséquent, réalisé 2 gabarit qui permettent d'écarter les rails de 18.4cm. A noter que vous pouvez les acheter si vous le souhaitez. Je vais vous indiquer le montage qui me semble le plus facile à réaliser mais vous pouvez gérer les étapes comme bon vous semble, en gardant tout de même une certaine cohérence dans le déroulé.

Je commence donc par disposer l'ensemble des rails sur le sol en donnant la forme à l'aiguillage. J'utilise ensuite mes gabarits pour obtenir le bon écartement. J'ajoute le cœur d'aiguille et je dispose les "mini rails" sur les aiguilles afin de pouvoir marquer les points de coupe dessus. Je découpe les 2 morceaux de rail manquant puis je commence à disposer les traverses en prenant garde de maintenir le bon espacement entre chacune. Je les aligne toutes du côté du rail droit en partant de la plus petite (coté aiguille) pour finir par la plus longue (côté cœur d'aiguille) sans oublier d'en intercaler une longue pour le levier de commande. Je repositionne alors l'ensemble des rails sur les traverses, je fixe les "mini rails" aux aiguilles grâce aux éclisses et j'adapte la position des traverses à l'ensemble (principalement pour le cœur d'aiguille). Je commence par fixer les rails extérieurs (sauf pour zone mobile) puis je fixe les rails intérieurs et le cœur d'aiguille au moyen des gabarits. Pour finir j'intercale les platines entre les rails extérieurs, les aiguilles et les traverses. Je perce verticalement les rails extérieurs, les platines et les traverses pour pouvoir visser l'ensemble. C'est cette partie, avec l'ajustement du cœur d'aiguille, qui est la plus complexe car les platines ont tendance à bouger... Je fixe le levier de commande (à noter que lors de leur montage, je n'ai pas pensé à vérifier de quel côté je devais les disposer ce qui sera gênant lors de la mise ne place de l'aiguillage...) en espaçant les 2 aiguilles suffisamment pour que le boudin de l'essieu puisse passer puis je les perce et je fixe le tout au moyen d'une vis et d'un écrou autobloquant. Il ne reste plus qu'à fixer les contre rail du cœur d'aiguille, le mieux étant de le faire une fois l'aiguillage posé sur la plateforme et assemblé aux coupons de rail. Il faut faire particulièrement attention à leur montage car, dans le cas contraire, vous risquez le déraillement (j'en ai fait l'amer expérience) et, pour se faire, le plus simple est de tester le passage du cœur d'aiguille avec le wagon, ce qui permettra de déterminer la position limite du contre rail permettant d'avoir l'assurance que le passage de l’essieu sur le cœur d'aiguille est conforme et sans risque. Là vous êtes sûr que sa position sera correcte (dans la notice de montage, Maxitrak recommande de tester avec un essieu mais, dans les fait, vous n'avez pas l'assurance que votre essieux est bien perpendiculaire à la voie, vous n'avez pas l'entraxe d'essieux max et pas encore la jointure avec les coupons de rail et l'éventuel défaut d'entraxe).

Parallèlement au montage de la voie, et afin d'éviter une certaine monotonie dans les taches, j'ai également procéder à la construction du wagon et à des modifications de la loco.

Le rail en alu

Le rail en alu

Les traverses

Les traverses

Les semelles

Les semelles

Les eclisses

Les eclisses

Un coupon de rail assemblé

Un coupon de rail assemblé

Un aiguillage en cours de montage

Un aiguillage en cours de montage

L'ensemble de la voie assemblé et prêt à être disposé sur la plateforme

L'ensemble de la voie assemblé et prêt à être disposé sur la plateforme

Partager cet article

Commenter cet article